Aller au contenu
Accueil » Acheter un babyfoot (Bonzini) d’occasion

Acheter un babyfoot (Bonzini) d’occasion

    Bonzni est une marque de babyfoot connu et reconnu. Ils sont utilisés par les meilleurs joueurs, comme par les joueurs amateurs. Beaucoup apprécié par son style « vintage » les babyfoots Bonzini B60 et B90 font fureur. Beaucoup recherché certes, mais souvent trop cher. En neuf, un Bonzini vous coûtera dans les alentours de 2200 €.
    L’alternative du neuf est l’occasion, c’est pour cela que je vous propose quelque technique pour choisir au mieux votre babyfoot Bonzini d’occasion.

    Ces différents points à vérifier fonctionne aussi bien pour les Bonzini que les autres marques.

    L’état global du babyfoot

    Tout d’abords, vérifiez l’état du babyfoot grâce à son aspect « esthétique », s’il est abimé au niveau des pieds, du bois en général. Faites bien attention à ce que toutes les parties en bois soit encore recouvert d’un vernis. Si ce n’est pas le cas, demandez au vendeur pourquoi il n’en n’a plus. Le vernis est là pour protéger les bois d’éventuelle exposition à l’eau, pour éviter qu’il gonfle, mais aussi pour éviter que la poussière viennent s’y incruster.

    Autre indice qui peut en dire long sur l’entretient que le babyfoot a connu, vérifier visuellement le tapis. Vérifier qu’il n’y pas de trace de liquide dessus. S’il a mal été entretenu, lors des différentes soirées qu’il aura connues, des personnes auront posé des verres sur le tapis et fait tomber de la boisson dessus. Si on laisse cette boisson trop longtemps sur le tapis du babyfoot, alors il sera marqué à vie.

    Un point que peu de personne vérifie, mais qui peu vite devenir embêtant : y a-t-il tous les points des deux côtés ? Cela arrive souvent qu’un point casse et tombe et qu’on ne le remplace jamais.

    Les barres

    C’est un élément essentiel et primordial à vérifier avant d’acheter un babyfoot. Les barres d’un babyfoot, c’est un peu comme vos bras et vos jambes, s’ils sont abîmés, ça fonctionne beaucoup moins bien.

    Première chose, tirées le barres complètement à l’extérieur et faites les tourner vite. Si la poignée, qui est à l’extrémité, fait des cercles, la barre est tordue. Répétez ça sur chacune des barres de chaque côte du babyfoot.

    Ensuite, vous pouvez aussi venir vérifier si les barres ont bien été entretenu et graissé. Pour cela, rien de plus simple : toujours la barre tirée complètement à l’extérieur, passez votre doigt sur la partie intérieur de la barre. Si votre doigt n’est pas noir et qu’il est gras, c’est qu’elles ont été bien entretenus. Dans le cas contraire, il faudra faire un gros nettoyage (démontage complet de toutes les barres, environ quatre heures de boulot).

    Le tapi de jeu

    Ensuite, le tapi de jeu ou aussi appelé le plateau de jeu est en Gerflex, matériau assez fragile. C’est la partie verte où la balle va rouler. Vous vous doutez bien que si ce dernier n’est pas droit, ce ne sera pas agréable à jouer dessus. Le tapis doit donc être parfaitement droit sans aucune bosse.

    Pour vérifier ça, faites rouler une balle d’un bout à l’autre du babyfoot et regardez sa trajectoire. Si la balle roule tout droit, c’est déjà un bon signe. N’hésitez pas non plus à jouer quelques balles pour vérifier si le tapis à des impuretés, des trous ou des bosses.

    S’il n’est pas droit, vous pourrez vraiment négocier le prix du babyfoot, car changer un tapi est très, mais très fastidieux et demande énormément de temps et de concentration.

    Les balles

    Si elles sont en plastique

    Vérifiez aussi chacune des balles (surtout si ce sont des balles ITSF-B, car elles coûtent très cher). Regardez bien si elles sont encore dures, et si elles n’ont pas de bosse.

    Si elles sont en liège

    Pour les balles liège, vérifiez qu’elles soient encore bien lisses, et pas trop poreuse. Si elles sont poreuses, vous devrez les changer, car les sensations de jeu ne seront plus bonnes. Vérifiez aussi qu’elles soient entières (qu’il ne manque pas un bout à un endroit).

    La négociation

    Si chacun de ces points sont bons, vous pouvez l’acheter sans trop avoir peur de découvrir un souci. Si en revanche il n’est pas en bon état, vous pouvez toujours négocier le prix ou des accessoires avec ces arguments, et le remettre en état par la suite.

    Pour vous donner une idée, un babyfoot en très bon état se revend dans les 1600-1800 euros (à ce prix-là, il doit être quasiment neuf). Pour un babyfoot qui a déjà un peu de vécu, mais qui respecte chacun des point que j’ai énuméré, dans les alentour de 1200 euros.

    Vous pourrez aussi aimer mon article qui explique comment entretenir votre babyfoot.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.